Rédiger ses motivations

L’objectif de la lettre de motivation n’est pas d’expliquer tout votre CV, mais est de mettre en lumière un point particulier de celui-ci ou même de valoriser ce qui n’apparaît pas dedans et qui vous semble important. Vous pouvez aussi exposer l’un de vos réussites. Pas besoin de les mettre toutes, mais faire ressortir un ou deux succès phares récemment obtenus sera un argument apprécié par le recruteur. Bien sûr, il s’agit de démontrer vos dires, en chiffrant vos résultats par exemple, et en illustrant comment vous êtes parvenu à ces résultats. Le recruteur a besoin de se représenter vos façons de procéder.

Soyez concis

Les recruteurs reçoivent des centaines de candidatures par jour. Pour eux, une lettre – ou un mail – de motivation réussi est synthétique, clairement construit et illustre la valeur ajoutée du candidat / de la candidate. Dans l’idéal, il doit tenir sur 10 à 15 lignes maximum. Ne vous noyez pas dans les détails et ne perdez pas de vue que son objectif est de démontrer votre motivation à décrocher l’emploi. Pa de blabla superflu et pas de redite de votre CV, simplement pourquoi vous êtes fait pour ce poste.

Soignez l'accroche

Exit les considérations générales. Dès les deux premières phrases, en accroche du mail de motivation, une indication sur l’adéquation entre le poste et ce que vous cherchez (« ayant terminé un stage dans le conseil », « cherchant un métier en lien avec le digital »)… s’impose.

Décryptez l'offre d'emploi

Sachant que votre mail sera lu aussi bien par des opérationnels que par un DRH généraliste voire par des collaborateurs d’autres services, utilisez des termes maîtrisés par tous : n’hésitez pas cependant à reprendre certains termes « forts » (correspondant aux besoins exprimés par le recruteur) présents dans l’offre d’emploi ou encore certains mots « corporate » mis en avant sur le site de l’entreprise. Montrez que vous avez fait l'effort de vous renseigner et de comprendre un minimum en quoi le poste consiste.

Personnalisation obligatoire

Pas question d’envoyer un message bateau : c'est, dans la plupart des cas, totalement éliminatoire. personnalisez votre propos en les appuyant sur des faits, évitez les lieux communs comme « je suis rigoureux » sans amener d'éléments probants dans votre parcours, et surtout collez le plus possible à l’offre d’emploi.

Sollicitez un entretien

Le meilleur moyen d’obtenir une réponse du recruteur est… de lui poser des questions pertinentes ! Dans votre texte vous pouvez ainsi l’interpeller, par exemple sur les moyens mis en œuvre pour remplir les objectifs du poste. Et ajouter une conclusion du type : « je serais ravi de pouvoir échanger avec vous sur ces questions lors d’un entretien téléphonique. Je suis disponibles à telle et telle date. »